Ce qu’il faut savoir sur le canal cervical étroit

Ce qu’il faut savoir sur le canal cervical étroit

Le canal cervical rétréci résulte généralement d’un rétrécissement ou sténose du canal médullaire. Il se rapporte aux syndromes cliniques qui correspondent aux entités radiologiques. Le canal cervical restreint est susceptible d’entraîner des symptômes moins importants comme des douleurs simples situées au niveau du rachis cervical (cou ou nuque) ou des douleurs au niveau des racines nerveuses sensitives. Certains signes peuvent aussi être manifestés comme des problèmes de coordination, une faiblesse et un engourdissement ou paralysie passagère au niveau des bras ou du cou.

Zoom sur le canal cervical rétréci

Un canal cervical peut se rétrécir à cause d’un certain nombre de facteurs. En général, les conduits sanguins alimentant le centre nerveux qui se situe dans le canal médullaire peuvent se comprimer et ne seront plus capable de l’alimenter. Par suite, la moelle épinière risque de s’altérer de manière définitive. Le plus souvent, la sténose de la cavité médullaire fait partie des effets du vieillissement. Elle peut provoquer donc l’existence d’une cavité cylindrique étroite constitutionnelle. L’arthrose désigne une maladie chronique qui altère les articulations. Pour ce qui est du rachis, la déformation des disques et la production osseuse anormale à proximité des articulations vont de manière progressive provoquer la réduction du diamètre de la cavité médullaire et entraîner une compression progressive du centre nerveux dans ce canal. Mais, quels sont Les signes d’un canal cervical étroit ?

Quels sont les symptômes d’une cavité médullaire rétrécie ?

La cavité médullaire étroite est susceptible d’apparaître de façon progressive avec un certain nombre de symptômes sur plusieurs mois. Ceux-ci peuvent être :

  • des douleurs de la portion inférieure latérale du cou
  • des sensations de piqûres
  • des douleurs au niveau du rachis cervical
  • une paralysie passagère des mains.
  • des troubles ayant rapport au sphincter
  • une claudication des membres inférieurs
  • des troubles de la marche

Traitement

Désormais, il existe certains traitements quasiment efficaces et efficients pour corriger le rétrécissement du canal médullaire.   

Solution médicale

Des douleurs peuvent se traiter par des anti-inflammatoires, des antalgiques et du repos. Il est possible de recourir aux rééducations adaptées par des kinésithérapeutes. Pourtant, certains traitements sont uniquement temporaires et n’offrent pas des résultats durables. Car ils ne traitent pas les sources ou les causes des douleurs, ils apaisent seulement les symptômes. Les fourmillements, la perte d’énergie, la diminution de la force physique et d’autres symptômes neurologiques ne sont pas faciles à maîtriser par des substances administrées.

Solution chirurgicale

Cette maladie continue de se progresser aussi longtemps qu’il n’y aura pas de remèdes étiologiques. La solution chirurgicale peut être utilisée afin de libérer certaines structures neurologiques comme les nerfs et le centre nerveux et de les compresser et couvrir la cavité devenue étroite. Celle-ci a de l’efficacité pour stopper sa progression et supprimer certains symptômes.