Les problèmes que peuvent engendrer les violences familiales!

Les problèmes que peuvent engendrer les violences familiales!

La violence domestique peut être assimilée à tout comportement violent ou abusif que subit la victime de façon répétée et que l’assaillant exerce sur elle comme un moyen de la contrôler, en la menaçant et exerçant un pouvoir coercitif sur elle. Cela peut se manifester par des agressions physiques, des menaces ou une série de tactiques induisant la peur, l’intimidation. Une personne qui subit ce type de traumatisme peut facilement être affectée sur le plan émotionnel et psychique ce qui va l’entraîner à s’enfermer et à s’éloigner peu à peu de tout contact social extérieur. La forme de violence domestique la plus courante est celle qui se passe entre deux partenaires ou du partenaire le plus fort envers le plus faible. Malheureusement s’il y a des enfants, cela peut également les affecter et créer en eux un comportement asocial qui se manifeste par le repli sur soi ou encore par des attitudes violentes envers les autres. Dans ce type d’atmosphère familial, il est crucial qu’un psychologue intervienne afin de rétablir un sentiment d’accalmie chez chacun des membres de la famille. Une bonne adresse où vous pouvez avoir l’aide dont vous désirez, cliquez sur ce lien psychologue-schaerbeek.be

Violence

La violence domestique peut avoir un effet négatif sur l’état émotionnel et psychologique de la victime. Les crises de panique, le syndrome de stress post-traumatique, la dépression et l’anxiété sont souvent déclenchés par la violence domestique ou d’autres formes graves d’abus. Les problèmes liés à une mauvaise santé mentale sont souvent ignorés ou ne sont pas traités. Alors grâce à une aide extérieure, ces personnes peuvent être capables de retomber sur leurs pieds et aller de l’avant. En effet grâce à un suivi psychologique et un soutien moral soit de la famille ou des amis, ou encore d’un groupe de soutien, ces personnes sont susceptibles de sortir de cette emprise psychologique qui leur permet de passer à autre et de se dire qu’eux aussi ont le droit d’être heureux.